sixsig2Elle comporte 6 étapes obligatoires dont l’objectif est de conduire graduellement mais sûrement aux meilleures solutions possibles.

CHOISIR LE SUJET – Bien que le champ d’application de la méthode soit très large, toutes les problématiques ne peuvent être résolues par 6 sigma. Cette étape consiste à choisir les thèmes qui peuvent être traités par la méthode. Il s’agit de passer en revue les processus critiques de l’entreprise puis à identifier les dysfonctionnements majeurs selon certains critères (stratégie d’entreprise, impact clients, impact économique, …). On obtient un recensement de thèmes possibles parmi lesquels seront retenus les sujets à traiter par la méthode Six Sigma.

DEFINIR – Une fois le sujet choisi il s’agit d’abord de définir concrètement et complètement la problématique : nature exacte du problème, objectif poursuivi au travers de sa résolution, quantification de ses effets, processus concerné (périmètre, acteurs, clients, …), identification de l’équipe projet et des fonctions supports, experts à impliquer, résultats escomptés (économiques, qualité, satisfaction clients,…), contraintes et facteurs de succès, budget et planning. La définition se matérialise par un CONTRAT DE PROJET

MESURER – Les conséquences doivent être évaluées et suivies au travers d’indicateurs chiffrés qui alimenteront le tableau de bord du projet 6 sigma pour suivre son avancement. La recherche exhaustive des causes débute dans cette étape : elles vont d’abord être identifiées, puis des mesures seront faites pour bien les connaître et enfin elles seront hiérarchisées pour approfondissement dans l’étape suivante.

C’est aussi à la fin de cette étape que sera décidé en toute connaissance si le processus actuel permettra d’atteindre l’objectif fixé pour le projet par amélioration de l’existant (DMAIC) ou bien par re-conception partielle ou totale du processus (DFSS)

sixsig3

ANALYSER – les causes potentielles retenues dans l’étape précédente sont validées et leur impact réel sur le problème quantifié . Les causes profondes et leurs interactions sont identifiées et évaluées en terme d’impact par des tests ou mesures complémentaires (techniques statistiques). Si la re-conception est nécessaire le nouveau processus est défini de façon fonctionnelle. Il est à présent possible de passer à l’étape de recherche des solutions.

INNOVER – Il s’agit de générer et de déployer des solutions adaptées à l’élimination des causes majeures :

  • Favoriser la génération d’idées
  • Sélectionner les solutions les plus pertinentes (matrice de priorisation, coûts et gains)
  • Evaluer les risques liées à l’implémentation des solutions possibles (AMDEC)
  • Tester la mise en œuvre en phase pilote
  • Organiser le déploiement.

CONTROLER – L’objectif de cette phase est de garantir la pérennité des solutions par un certain nombre de dispositifs :

sixsig4

  • Mettre en œuvre un plan qualité
  • Assurer un suivi du processus de changement
  • Documenter les bonnes pratiques
  • Réaliser un « monitoring » des indicateurs critiques
  • Evaluer les résultats et l’atteinte des objectifs initiaux du projet

Tirer les enseignements et clôturer le projet